pour l'inauguration du complexe multimédia
Vendredi 3 décembre 2004 à 20h30
Chef de chœur remplaçante : Hélène Klein
lettre d'Hélène aux choristes
Voir quelques photos du concert
La nativité de R. Campin - v. 1430
VERDI : Nabucco ( choeur des Esclaves)
BREL : La Quête
FAURE : Cantique de Jean Racine
VIVALDI : Gloria :
- 1er Gloria
- Gratias / Propter magnam
- Domine Fili unigenite
VIVALDI : Magnificat :
- Fecit potentiam
- Deposuit
HAENDEL : Canticorum Jubilo
Toinot ARBEAU : Pavane
Stille Nacht
Tibie Paiom
Kalinka
 
 
soleil - A.-M. Ponté Nabucco : Va pensiero (chœur des esclaves) soleil - A.-M. Ponté
  Va pensiero sull'ali dorate
Va tiposa sui clivi sui colli
O ve olezzano tepide e molli
L'aure dolci del suolo natal
Del Giordano le rive saluta
Di Sionne le torri atterate
Oh mia patria si bella e perduta
Oh membranza si cara e fatal
Arpa d'or dei fatidici vati
Perché muta dal salice pendi
Le memorie nel petto rac cendi
Ci favella del tempo che fû
O simile di Solima ai fati
Traggi un suono di crudo lamento
Che ne infond al patire virtu
Al patire virtu, al patire virtu
Va pensée sur tes ailes dorées
Va pose-toi sur les coteaux et les collines
D'où s'exhale, tiède et humide
Le doux air du sol natal
Salue les rives du Jourdain
Et les tours renversées de Sion
O ma patrie si belle que j'ai perdue
O souvenir si cher et si fatal
Harpe d'or des devins fatidiques
Pourquoi pends-tu muette aux branches du saule ?
Ranimant dans nos cœurs les souvenirs
Parle-nous du passé
Fais entendre quelque triste complainte
Qui rappelle le sort de Solime
Ou bien que le seigneur t'inspire une harmonie
Qui nous enseigne à supporter nos souffrances
 
  La quête Cantique de Jean Racine  
soleil - A.-M. Ponté Rêver d'un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir où personne ne part
Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer même trop même mal
Tenter sans force et sans armure
D 'atteindre l'inacessible étoile
Telle est ma quête
Suivre l'étoile
Peu importe mes chances
Peu importe le temps
O u ma désespérance
Et puis lutter toujours
Sans question sans repos
Se damner pour l'or d'un mot d'amour
Et les villes s'éclabouss'raient de bleu
Parce qu'un malheureux
Brûle encore bien qu'ayant tout brûlé
Brûle encore
Même trop même mal
Pour atteindre
A s'en écarteler
L'inaccessible étoile

Verbe égal au Très Haut
Notre unique espérance
Jour éternel
Dans la paisible nuit
Nous rompons le silence
Divin Sauveur
Jette sur nous les Yeux
Répands sur nous le feu
De de ta Grâce puissante
Que tout l'enfer
Fuie au son de ta voix
Dissipe le sommeil
D'une âme languissante
Qui la conduit à l'oubli de tes lois
O Christ sois favorable
À ce peuple fidèle
Pour te bénir
Reçois les chants qu'il offre
À ta gloire immortelle
Et de tes dons qu'il retourne comblé
Gabriel Fauré
soleil - A.-M. Ponté
  Stille Nacht Douce nuit  
soleil - A.-M. Ponté
Stille Nacht, heilige nacht
Alles schläft, einsam wacht.
N ur das traute hoch heilige Paar
Holder Knabe inlockkigen Haar
Schlafin himmlischer Ruth (bis)

Douce nuit, Sainte nuit !
Dans les cieux, l'astre luit.
Le mystère annoncé s'accomplit
Cet enfant sur la paille endormi
C'est l'Amour infini (bis)
soleil - A.-M. Ponté
  Canticorum Jubilo ( Händel - extrait de l'oratorio Joshua - 1747)  
soleil - A.-M. Ponté Canticorum jubilo
Regi magno psalite
Iam resultent musica
unda tellus, sidera
Personantes organis
Jubilate, plaudite

  soleil - A.-M. Ponté
  Il est né le divin enfant (extrait) Puer Natus (extrait)  
soleil - A.-M. Ponté Il est né le divin enfant
Jouez hautbois, résonnez musettes
Il est né le divin enfant
Chantons tous son avènement 
Puer natus in Bethleem
Alleluia, alleluia
unde gaudet Jerusalem
Alleluia
soleil - A.-M. Ponté
page précédente